Junior Masudi : l’étudiant n’est admis sur le territoire que jusqu’au 3 novembre

Le 18 septembre, Junior Masudi Wasso, un jeune étudiant congolais de 20 ans se faisait arrêter arbitrairement lors d’un contrôle à son atterrissage à Zaventem. Junior avait pourtant son visa, son passeport et son inscription à l’UCLouvain en ordre. Selon la police, il aurait donné des réponses incohérentes durant son interrogatoire, ce qui aurait conduit à une arrestation.[1]

Suite à cela, Junior a été emprisonné durant 2 semaines au centre fermé de la Caricole. Plusieurs manifestations ont été organisé à l’UCLouvain et une pétition récoltant plus de 6000 signatures a été initiée pour exiger sa libération.[2],[3] Sammy Mahdi (CD&V), secrétaire d’Etat à l’asile et la migration, a pourtant continué à soutenir son enfermement.

Le 3 octobre, après que l’Office Des Etrangers ait ordonné l’expulsion et que le Conseil de Contentieux des Etrangers ait confirmé cette décision,[4] Junior devait être expulsé à nouveau, après une première tentative d’expulsion le jeudi 30 septembre, vers Kinshasa. Grâce à la mobilisation de ses soutiens à l’aéroport de Zaventem, son expulsion a pu être éviter. Ce lundi 4 octobre, Junior était enfin admis sur le territoire belge [5], à titre provisoire, jusqu’au 3 novembre.

Le visa étudiant de Junior a été annulé et remplacé par un visa court séjour d’un mois. Sammy Mahdi (CD&V) a déclaré que l’étudiant pourrait désormais étudier en Belgique, ce qui est faux. S’il veut rester sur le sol belge, il devra à nouveau obtenir un visa dans son administration communale, alors même qu’il présentait déjà toutes les conditions requises pour bénéficier d’un visa étudiant.[6]

[1] https://www.rtbf.be/…/detail_un-jeune-congolais-venu…

[2],[3],[4] https://www.rtbf.be/…/detail_manifestation-a-louvain-la…

[5] https://www.rtbf.be/…/detail_l-etudiant-congolais…

[6] https://www.rtbf.be/…/detail_junior-l-etudiant…