Non-lieu dans l’affaire Lamine Bangoura

Le 7 mai 2018, Lamine Bangoura, jeune belge de 27 ans, décède à la suite d’une expulsion de son domicile par huit policier.ère.s à Roulers. Le ministère public avait déjà requis un non-lieu pour les policiers impliqués dans l’intervention, la famille de Lamine avait alors fait appel de la décision. Malgré la tentative d’appel, la chambre des mises en accusation de Gand a décidé de confirmer le non-lieu. Les agents n’iront donc, pour l’instant, pas en procès. 

Chaque année, plusieurs personnes meurent suite à des interventions policières en Belgique et les décisions de justice aboutissent la plupart du temps à des non-lieux pour les policiers (affaire Adil et affaire Mehdi) ou à des peines minimes (affaire Mawda). Inversement, les personnes s’en prenant aux forces de l’ordre sont régulièrement jugées sévèrement. 

Afin de mieux comprendre les circonstances du décès, un article de Samira Atillah et Douglas De Coninck revient sur les différentes contradictions dans cette affaire1, au même titre qu’une vidéo intitulée “Lamine Bangoura ou le George Floyd belge / vidéo intégrale”2

Sources :

1 www.bruxelles-panthere.thefreecat.org/?p=4598 

2 https://www.youtube.com/watch?v=HA6B79FJLU0