Retour photos : Après match France-Maroc, violences policières à Lemonnier

Trigger Warning violences policières

Ce mercredi 14 décembre 2022, le Maroc affrontait la France en demi-finale de coupe du monde. Comme lors des autres match du Maroc, des rassemblements ont eu lieu à Bruxelles, notamment au boulevard Lemonnier. Un important dispositif policier avait été mis en place plusieurs heures auparavant, dans le centre de Bruxelles. Plusieurs violences policières sont à constater.

Durant le match la situation est restée calme dans le quartier Lemonnier, des supporter·rice·s regardent le match dans une bonne ambiance dans les cafés du centre. Rapidement, à l’issu de la victoire de la France, un rassemblement s’est formé pour fêter le parcours sans précédent de l’équipe marocaine. Des affrontements ont ensuite éclaté sur le bd. Lemonnier entre des jeunes et les forces de l’ordre. Plusieurs tirs de feux d’artifices ont eu lieu en direction du dispositif policier.

Directement suite aux tirs de feux d’artifices, le dispositif policier s’est refermé sur la partie du bd. Lemonnier où des supporter·rice·s s’étaient rassemblées. Il a par la suite ramené violemment la foule, à l’aide de nombreuses salves de gaz lacrymogène et de coups de matraques, à la jonction entre les bd. Du Midi et Lemonnier où les personnes restantes ont été nassées (entre le pont midi et les travaux du métro 3).

La police a encerclé les support·rice·s sans disctinction, prenant dans la nasse toutes les personnes qui étaient rassemblées sur le bd. Lemonnier. A la suite de cette nasse, nous avons constaté plusieurs personnes en sang ayant subies des violences policières, parmi lesquelles un blessé menottée au sol sur le ventre sans assistance médicale. Une vidéo atteste notamment d’un homme d’une quarantaine d’années, crâne ouvert, qui explique s’être fait matraquer sans raison. Malgré l’interpellation des policier·ère·s par des personnes autour de la nasse, l’ambulance est arrivée seulement plusieurs dizaines de minutes après, la police empêchant une prise en charge plus rapide.
Les personnes nassées ont du patienter plusieurs heures dans un froid glacial avant d’êtres embarquées au commissariat.
Au total, une centaine d’arrestations administratives ont eu lieu et 4 arrestations judiciaires.

D’autres vidéos prises dans la soirée, en marge de la nasse, témoignent également d’arrestations extrêmement violentes dans les petites rues aux alentours du boulevard Lemonnier.

Si vous avez été témoin de violences policières ou que vous êtes en possession d’images en témoignant, n’hésitez pas à nous contacter.

Crédit photos : Oona Mittig

https://www.lesoir.be/483168/article/2022-12-15/france-maroc-le-bilan-de-la-police-apres-les-echauffourees-bruxelles