Tribunaux et réseaux sociaux : une entente efficace

Entre 2013 et 2021, les tribunaux belges ont demandé des informations sur 28774 comptes à Meta (Facebook), Google, Microsoft et Apple. Il s’agit d’informations qui ne sont pas rendues publiques par les utilisateur.rice.s. Dans la majorité des cas, les demandes ont été acceptées par les différents géants de la technologie, qui ont donc fourni énormément d’informations aux tribunaux belges1.

La Belgique serait le 9ème pays du monde qui demande le plus l’accès à ces données. Par ailleurs, le nombre de comptes scrutés a quasiment triplé en 8 ans : ils étaient 2 189 en 2013, puis 6 045 en 2020. Facebook est concerné par environ 4 demandes sur 10, tandis que Microsoft et Google reçoivent chacun environ 3 demandes sur 10. Apple n’en reçoit qu’environ 1 sur 100.

Rappelons qu’en 2020 et 2021, la police belge avait aussi employé illégalement le logiciel de reconnaissance facial Clearview, qui utilisait des photos soutirées de nos réseaux sociaux2Les réseaux sociaux et internet en général sont une mine d’information pour la répression. Il convient de prendre garde à ce que l’on fait et ce que l’on partage dessus (même en privé) et de se protéger via des VPN, des messageries cryptées, Thor, …

Sources : 

1) https://geeko.lesoir.be/2022/08/05/les-tribunaux-belges-ont-demande-des-infos-sur-28-774-comptes-aux-reseaux-sociaux/?

2) https://www.instagram.com/p/CVvghmkIfLW/

3) https://www.ptb.be/vos_photos_sur_les_r_seaux_sociaux_ill_galement_pomp_es_par_des_policiers_le_ptb_demande_l_audition_du_n_1_de_la_police