Manifestation contre les violences sexuelles : “Violeur, à ton tour d’avoir peur”

TRIGGER WARNIG : Violences sexuelles, viol

Entre 1300 et 2000 personnes ont pris part à une manifestation contre les violences sexuelles jeudi soir, à 20h, du cimetière d’Ixelles à la place Fernand Cocq. La marche faisait suite à l’affreuse histoire de multiples agressions dans les bars du cimetière d’Ixelles, El Cafe et le Waff, mais la portée était plus globale, comme en témoigne la description de l’événement “Des violences sexuelles, il y en a partout, dans tous les bars”.

Le cortège a démarré du cimetière d’Ixelles, est passé devant le bar Waff, et s’est rendu au principal commissariat d’Ixelles ainsi qu’à la maison communale, située sur la place Fernand Cocq. Les organisatrices y avaient rendez-vous avec le Bourgmestre d’Ixelles, M. Doulkeridis (Ecolo), qui n’a pas répondu à leurs demandes : fermer les deux bars et ouvrir un nouveau centre de prise en charge des violences sexuelles (il n’y en a qu’un à Bruxelles).

Une partie des manifestant.e.s ont ensuite décidé de ne pas s’arrêter là. Une cinquantaine de personnes ont lancé une manifestation sauvage jusqu’à l’avenue Louise. Elles nous ont expliqué ne pas se reconnaître dans cette marche qui avait pour but de discuter avec le pouvoir qui “de toute manière, n’écoute rien”, et qui était “encadré par les flics qui ne prennent pas nos plaintes”.

L’ensemble des manifestant.e.s ont en tout cas exprimé leur colère à travers plusieurs slogans : “Violeur, à ton tour d’avoir peur”, “Tout le monde déteste la police”, “Nous sommes fortes, nous sommes fières, et féministes et radicales et en colère”, “Mon corps, mon choix, et ferme ta gueule”, “A nous la rue”, … Par ailleurs, la devanture du El Cafe a été taguée: “Violeurs & complices & porcs”.

Une manifestante explique : “C’est émouvant de marcher avec toutes ces femmes et de gueuler ce ras-le-bol. Et puis, c’est un truc de malade parce que la rue, la nuit, c’est pas des trucs dans lesquels on se sent à l’aise mais aujourd’hui, on est vraiment une horde, et la rue est à nous. Il y a un énorme sentiment de sororité et ça donne de la puissance et du courage”.

Notons aussi que depuis que cette affaire à fait le tour des réseaux sociaux, un compte “Balance ton bar” a été créé. Il y est expliqué que les agressions au Waff et au El Cafe ne sont pas des faits isolés. Le compte propose de témoigner anonymement d’histoires similaires qui se seraient déroulées dans des bars. Une quinzaine de témoignages concernant des bars différents ont déjà été publiés.

Peut être une image en noir et blanc de une personne ou plus, personnes debout, foule, plein air et texte qui dit ’olice’
Aucune description de photo disponible.

Crédits photos : Tom Belenger

Sources : https://www.lesoir.be/…/violeur-toi-davoir-peur-mon…&Témoignages de participantes.https://www.instagram.com/balance_ton_bar/?hl=fr