Mouvement social et émeutes : Que se passe-t-il en Guadeloupe?

Depuis plusieurs semaines, des images de manifestations, d’émeutes et de barrages routiers nous parviennent de Guadeloupe. Si le gouvernement français a choisi l’option de la répression, en envoyant de nombreuses forces de police et en pointant du doigt les violences et l’opposition au pass sanitaire, c’est en réalité un mouvement large et déterminé qui s’est construit en Guadeloupe.

Le 13 août, le préfet de Guadeloupe a décidé de mettre en place « un confinement plus strict » (restrictions de circulation, couvre-feu, …). Depuis, l’île est le théâtre de manifestations régulières contre l’obligation vaccinale et le pass sanitaire, notamment. La situation n’a cependant pas bougé, avec la décision de prolonger, le 11 septembre, l’Etat d’urgence sanitaire et le couvre-feu jusqu’au 14 novembre8.

Au lendemain de la fin de l’Etat d’urgence, l’Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe (UGTG) lance une grève générale, en opposition au pass sanitaire et à la vaccination obligatoire du personnel soignant. Ils et elles soulignent que la Guadeloupe manquait déjà de matériel médical et de personnel hospitalier; l’obligation vaccinale a pourtant conduit à la suspension de 13% des soignant.e.s3.

La contestation a rapidement étendu ses thématiques, comme l’indique la secrétaire générale de l’UGTG : l’obligation vaccinale est « la goutte d’eau qui a fait déborder le vase », mais le mouvement provient également de la « profondeur des souffrances, des inégalités, de la pauvreté et de l’exclusion subies par la population »3. De nombreux.ses jeunes ont d’ailleurs rejoint le mouvement de protestation.

Rappelons que la Guadeloupe est énormément polluée au chlordécone, un produit qui a été utilisé entre 1972 et 1993 alors même qu’on connaissait sa toxicité. Les sols, les rivières et la mer sont « empoisonnés pour des siècles », tandis que 90% des adultes de Guadeloupe sont contaminés au chlordécone9. Par ailleurs, la situation économique est dramatique, avec un taux de chômage chez les jeunes qui avoisinent parfois les 70% et une difficulté d’accès à l’eau, potable ou non11.

Depuis le 15 novembre 2021, on a pu assister à de larges manifestations, des barrages routiers, des affrontements avec les forces l’ordre et des pillages. L’île a été mise à l’arrêt certains jours, avec une circulation presqu’entièrement bloquée et des écoles fermées. En réponse, le gouvernement français a envoyé des forces policières (dont des forces d’élite comme le GIGN et le RAID). Le 19 novembre, la préfecture de Guadeloupe a mis en place un couvre-feu à 18h et a interdit la vente d’essence en bidon.

Suite à la pression du mouvement social, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, s’est rendu sur place. Il a refusé de négocier avec les syndicats tant que ceux-ci ne condamnaient pas les violences des manifestant.e.s, et notamment le fait qu’il y ait eu quelques tirs dirigés vers des gendarmes. Les syndicats ont refusé, estimant que la ministre n’était « pas venu pour négocier », et l’ont comparé à un père « venu gronder son fils »10.

Peu après, des élu.e.s guadeloupéen.ne.s ne se sont pas rendu à une rencontre prévue avec Lecornu, à cause de son attitude et de ses propos. Ce dernier a notamment regretté que les syndicats fassent « beaucoup de politique » mais ne condamnent pas les violences. Les Guadeloupéen.ne.s continuent à revendiquer notamment l’arrêt de l’obligation vaccinale, la suspension des condamnations pour violence et un plan d’urgence pour l’amélioration des conditions de travail.

L’attitude du gouvernement français et de son ministre envers ce mouvement social relève d’une gestion néocoloniale des « territoires Outre-mer » : refus de négocier, envoi du GIGN et du RAID, … Pourtant, les Guadeloupéen.ne.s ne semblent pas vouloir s’en arrêter-là : ils réclament plus d’autonomie politique. Leur mouvement de contestation s’est d’ailleurs propagé jusqu’en Martinique, où des grèves et des blocages sont aussi en cours.

Sources :
1) https://www.youtube.com/watch?v=MhjXbrg-UIM
2) https://www.youtube.com/watch?v=HaeOxdF0-B8
3) https://www.lefigaro.fr/…/cinq-questions-pour…
4) https://www.francetvinfo.fr/…/direct-autonomie-de-la…
5) https://www.ouest-france.fr/…/la-guadeloupe-reclame-son…
6) https://www.midilibre.fr/…/tensions-en-guadeloupe…
7) https://www.infolibertaire.net/guadeloupe-blocages…/
8) https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3118022981780661&id=1757782394471400&m_entstream_source=feed_mobile
9) https://www.francetvinfo.fr/…/scandale-du-chlordecone…
10) https://www.lemonde.fr/…/a-la-guadeloupe-couvre-feu…
11) https://www.youtube.com/watch?v=jcMToZv3zkc