Marghem, entre inhumanité et condescendance

Samedi dernier, le personnel soignant accueillait la Première Ministre avec une haie de déshonneur à l’hôpital Saint-Pierre à Bruxelles. Cette même Première Ministre, qui alors qu’elle était ministre du budget il y a quelques années, coupait 900 millions d’euros dans le budget des hôpitaux. 

Suite à cette action, Marghem (Ministre de l’énergie et de l’environnement) a tenu à s’exprimer, avec un ton condescendant à mourir bien-sûr, démontrant une nouvelle fois l’ampleur du mépris dont est capable la classe dirigeante. 

« Certains, à l’entrée, voulaient à l’évidence ruiner le capital de sympathie et d’admiration construit ces derniers mois avec des actions ridicules, comme des enfants qui n’ont pas eu ce qu’ils voulaient” a-t-elle osé prononcer. Elle fait donc une comparaison entre un personnel plus que surmené depuis 2 mois, qui dénonce une gestion catastrophique de la crise par le gouvernement, demande plus de moyen et … des enfants pourri-gâtés. 

Une preuve supplémentaire de la déconnexion totale avec la réalité de la ministre, ainsi que du manque de cohérence dans ses propos. Elle a d’ailleurs rapidement supprimé son tweet méprisant. 

Au passage, Madame Marie Christine Marghem, sachez que vous n’avez pas besoin d’actions du personnel soignant que pour “ruiner le capital de sympathie et d’admiration”. Vous vous en sortez très bien tou·te·s seul·e·s. Et si l’admiration du peuple est votre leitmotiv, vous feriez bien de démissionner. Promis, on vous en admirera un peu plus.