Lancement de la campagne de réquisitions solidaires

Dans un post précédent, nous vous parlions de l’ouverture de l’hospitalière, une ancienne clinique à Saint-Gilles “réquisitionnée” par plusieurs groupes pour la transformer en un bâtiment servant de logement et de lieu d’organisation à de nombreuses personnes, majoritairement sans-papiers et/ou sans-abris. Les groupes ont réitéré, en ouvrant cette fois-ci un immense bâtiment à Molenbeek. Ils déclarent que cette action annonce le début d’une “Campagne de réquisitions solidaires”. Le bâtiment est situé Chaussée de Gand, 552. Il était auparavant utilisé par Opel, qui l’avait délaissé depuis quelque temps. Le communiqué explique : “En tant que collectifs et associations de personnes avec et sans-papiers, d’acteur·ices du droit au logement, d’habitant·e·s de Bruxelles, nous nous organisons une nouvelle fois avec nos moyens pour faire respecter le droit au logement et demander la régularisation de personnes sans-papiers”. “Nous continuerons à ouvrir et occuper des bâtiments vides tant que les pouvoirs publics n’apporteront pas de réponses structurelles suffisantes à la crise sociale et sanitaire. En lançant une campagne de réquisitions, nous affirmons que nous sommes décidé·e·s à nous organiser face à l’absurdité des milliers de bâtiments vides alors que des centaines de gens dorment dehors dans notre ville”. La campagne de réquisition solidaire porte donc un projet politique précis, et dénonce la politique migratoire “responsable de la précarité de nombreuses personnes, sans-papiers et migrant·e·s en transit”. Pour terminer, ils appellent à “la fin de la criminalisation des occupations et du squat, la réquisition publique de bâtiments vides, la fin des expulsions et surtout des moyens pour assurer des logements dignes pour toutes et tous”. Le communiqué se termine par un appel : 

La Campagne de réquisitions solidaires appelle à la prise de conscience et à la mobilisation de tous·tes, la solidarité est indispensable, aujourd’hui plus que jamais. En 2021, prenons les choses en main !”. Si l’Hospitalière loge aujourd’hui une bonne cinquantaine de personnes, le bâtiment situé à Molenbeek apporte une solution pour 200 autres. Il est possible de les soutenir matériellement en répondant à leurs demandes. 

A Molenbeek, ils cherchent chauffages électriques, tables, chaises, lampes, taques électriques, percolateurs et matériel de nettoyage. A Saint-Gilles, ils demandent notamment matelas, frigos et machine à laver. Les deux occupations appellent à une manifestation ce vendredi 22/01 à 14h devant l’Office des étrangers (44 Boulevard Pacheco).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s